Pourquoi Batwoman ?

Batman est parti, Gotham n’est plus là et notre lot de consolation, Batwoman, vient d’arriver. Doit-on s’en réjouir ?

Avec le nombre de séries à regarder, j’avais décidé de faire l’impasse sur ce sous-produit DC. Mais comme les scénaristes ont décidé de faire le cross-over de fin d’année avec cette nouvelle série … j’ai été contraint de changer d’avis et de regarder les aventures de la cousine du grand Bruce.

La cousine de Bruce

L’histoire débute par l’entraînement de Kate Kane, très semblable à celui de Bruce dans le film Batman Begins de Nolan. Informé de l’enlèvement de son ex petite copine, Sophie, elle retourne précipitamment à Gotham pour la retrouver. Oui, Kate est homosexuelle, légèrement badass et toujours sur la défensive.

Quoi qu’il en soit, elle trouve tellement vite la batcave que j’en ai encore honte pour les scénaristes, d’ailleurs elle est maintenant dans la tour Wayne et en plus au manoir, tiens, c’est pratique ça ! Le fils de Lucius Fox est le gardien des lieux et va devenir le geek dans le fauteuil. Autant dire qu’on ne se refuse rien en raccourcis faciles. Ah oui ! Son père gère une grosse société de sécurité très médiatisée depuis la disparition de Batman il y a trois ans. Et évidement Sophie travaille pour lui … Pourquoi j’ai continué ?

Pourquoi ?

Les codes sont là, personne ne sera perdu. L’intrigue principale tourne autour de la méchante ancienne sœur de Kate … pourquoi pas … et le traumatisme d’enfance de Kate est la perte de cette même sœur. Autant dire que ça a beaucoup moins de gueule que de voir ses parents se faire assassiner sous ses yeux à la sortie du théâtre

batwoman2
De gauche à droite : le fils de Lucius, la cousine de Bruce et la fille d’Alfred

Bref ! Quel est l’intérêt de cette série ? Ajouter un personnage féminin à l’univers DC ? Le mouvement #MeToo est toujours dans l’air du temps, mais le problème c’est que son personnage n’apporte absolument rien. Ni au féminisme, ni à Gotham. Kate Kane n’est pas franchement intéressante en soi et je trouve même Luke Fox, le geek dans le fauteuil, plus mystérieux qu’elle. Le seul véritable intérêt de cette série est de savoir ce qui est arrivé à Batman, plutôt que de savoir ce qu’il va lui arriver à elle ? C’est risible non ?

Pire ! Vers le milieu de la saison, une amie de Luke Fox arrive dans la Batcave, Julia Pennyworth, oui, oui, la fille d’Alfred arrive dans la danse, elle connaît Kate, l’identité de Batman et semble même en savoir plus que Kate sur … sur tout en fait ! On ne peut pas refaire la série avec elle ? Ou peut-être avec les filles du capitaine Gordon ? Non ? Il aura fils … bon, dommage.

On zappe ou on matte ?

Il faut toujours se fier à sa première impression. La série n’est pas mauvaise en soi, même si son costume est encore pire que celui du jeune Batman au dernier épisode de Gotham avec une grosse tête et un corps chétif. Là, c’est pareil. La crédibilité de la combattante est beaucoup trop basse. L’interprétation est au niveau et la réalisation même plus que correcte. Mais mise à part le cross-over, l’intérêt de Batwoman est quasi nul. D’ailleurs vous pouvez regarder le cross-over sans avoir à regarder cette série, pas de problème ! En même temps, c’est ce que je vous conseille de faire.


Acerbien

  • Série intégrée au cross-over de fin d’année
  • Interprétation et réalisation au niveau

Acerbad 

  • Histoire absolument inintéressante et inutile

  • Intérêt : 
  • Captivation : 
  • Rythme : 
  • Histoire : 
  • Acerbomètre : 

  • Diffusion : 6 octobre 2019 – en production
  • Création : Caroline Dries
  • Casting : Ruby Rose, Meagan Tandy, Camrus Johnson, Nicole Kang, Rachel Skarsten, Dougray Scott, Elizabeth Anwei
  • Genre : Drame, super-héros, action, aventure
  • Platforme : CW
  • Episodes :  9 épisodes

Brille en société !

Lors du cross-over de l’épisode de Batwoman, un certain Clark Kent et une dénommée Lois Lane font leur apparition. Il s’agit des acteurs de la série Smallville en personne, Erica Durance et Tom Welling, dans leurs rôles de l’époque.

Toujours dans cette épisode. Batman fait aussi son apparition en vieillard au corps malade, sous les traits de Kevin Conroy. L’acteur ne vous dira rien, mais sa voix si. En effet, il réalise les doublages de Bruce Wayne et Batman sur presque toutes les séries animées et jeux vidéo de la chauve-souris depuis 1992.


Podcast

Cette critique est également disponible en podcast audio : Podcasts


Bande annonce VO officielle

Un commentaire, une réaction, une indignation ?