The 100 … 100ème !

Une série post-apocalyptique très SF sur une idée originale parfaitement scénarisée et des saisons qui savent se réinventer, en voilà un show intéressant !

Rappel des faits

Après une longue guerre mondiale atomique, la terre est devenu inhabitable. Les humains ont été contraints de créer des stations spatiales afin de survivre dans l’espace. Mais une centaine d’années plus tard, alors que l’union des stations a de plus en plus d’avaries, des adolescents sont envoyés sur terre afin de vérifier si cette dernière est réellement… inhabitable.

Au bout de sept saisons, l’histoire est naturellement bien plus avancée que ce petit synopsis de départ. L’intelligence artificielle, les terrains survivants, les prisonniers spatiaux et pour finir les colonies humaines lointaines, sont parmi les innombrables idées des scénaristes de la CW qui ont réussi, et ce à chaque saison, à créer de nouveaux défis tout aussi palpitants et intéressants les uns que les autres.

Derrière

L’évolution de nos personnages principaux est plutôt bien pensée et même si nous avons perdu beaucoup de protagonistes au fur et à mesure de l’histoire, l’interprétation de The 100 fait honneur à la profession. Elle a fait émerger de nombreuses actrices et acteurs durant toutes ces années et il sera même intéressant de les voir évoluer vers d’autres shows dans les années à venir.

Cette série a aussi été très féministe, et ce, bien avant l’heure. Les personnages principaux sont presque toutes des femmes. Clarke, Raven, Octavia, Lexa ou encore Dioza sont toutes des femmes fortes avec option « leader ». Le « girl power » de la série est plus qu’évident et pourtant la production n’a pas ménagé les scènes de combats, l’action, les prises de décisions impossibles, ni même les sacrifices. Mis à part The Morning Show, peu de séries font autant la part belle au beau sexe.

– Qui à oublié le pilote automatique ?
Saison 7

Cette septième saison, comme sa précédente d’ailleurs, nous pose sur une planète lointaine, avec d’anciens terrains. Pour cette dernière, un berger prédicateur est à l’œuvre et nos amis vont naturellement s’y opposer, pas sans mal ni perte, mais pour un final à la hauteur. J’ajouterai tout de même un arrière-goût « mystique » pas facile à avaler … mais qui clôture cette série de façon plutôt honorable.

The 100 restera dans nos esprits comme une série survivaliste sans précédent. Les récompenses sont très nombreuses et les critiques sont toujours favorables, même après autant de saisons. Rappelons que la réalisation fait là aussi honneur à la profession, pas de sous-effets spéciaux, ni de décors à la va-vite. Le tout est digne et cohérent.

On zappe ou on matte ?

Je mentirais si je disais que les sept saisons de ce show sont toutes homogènes et aussi palpitantes les unes que les autres. Mais l’histoire et les personnages dans leurs ensemble ont créé un tout qui mérite notre attention et notre temps. The 100 est à conseiller et à regarder. Et en ces temps de famine télévisuelle, se jeter dessus est définitivement une bonne idée !


Acerbien
  • Histoire originale
  • Rebondissement des différentes saisons
  • Interprétation digne
  • Réalisation haut de gamme
Acerbad
  • Un peu de longueur sur le global

Notations
  • Intérêt : 
  • Captivation : 
  • Rythme : 
  • Histoire : 
  • Acerbomètre : 

Fiche technique
  • Diffusion : 19 mars 2014 – 30 septembre 2020
  • Créateur : Jason Rothenberg
  • Distribution : Eliza Taylor-Cotter, Bob Morley, Marie Avgeropoulos, Lindsey Morgan, Richard Harmon, Tasya Teles, Shannon Kook-Chun, JR Bourne, Chuku Modu, Shelby Flannery
  • Genre : Science-fiction, post-apocalyptique
  • Plateforme : CW
  • Épisodes : 16 épisodes (saison 7)

Brille en société

Une série dérivée est semble t-il sur les rails. Elle sera un préquelle, avec aux commandes, Jason Rothenberg, le même showrunner que The 100. Si vous êtes attentif à l’épisode intitulé « Anaconda » de sa dernière saison, vous pouvez découvrir le « backdoor pilot » de ce futur show intitulé The 100: Second Dawn se déroulant en 2052.

L’origine de The 100 est une série littéraire de SF imaginée par la Warner et Alloy Entertainment. Écrite par Kass Morgan et constituée de quatre tomes, ces romans éponymes racontent exactement le même début que l’histoire de la série TV. Pourtant la suite à la télévision n’aura aucun rapport avec les livres.

Histoire de faire un peu de people, une fois n’est pas coutume, sachez que l’actrice principale Eliza Tayor, a été en couple quelques mois avec l’acteur William Miller (Paxton McCreary dans la série). En juin 2019, elle annonce de manière inattendue son mariage, via Twitter, avec l’acteur Bob Morley (Bellamy Black dans la série). Deux acteurs qu’on imagine ensemble depuis de nombreuses saisons … comme quoi … ça se voyait …


Si vous lisez régulièrement nos articles, je tiens tout d’abord à vous remercier particulièrement. Si en plus vous écoutez notre podcast, encore un très grand merci à vous. Pour notre 100ème article publié, le choix de The 100 était naturellement tout indiqué, surtout que le dernier épisode qui clôture la série est le n°100.


Podcast

Cette critique est également disponible en podcast audio : Podcasts


Bande annonce officielle de la saison 7 en VOSTFR

Un commentaire, une réaction, une indignation ?